• 31
    Août
    2020
  • Posté par
  • Publié dans
    Divers
  • Discussion
    Commentaires fermés sur Le développement de la petite enfance élucidé pour vous

Le développement de la petite enfance élucidé pour vous

Garderie

Le développement de la petite enfance est un processus d’apprentissage par lequel chaque enfant passe. C’est une période qui lui permet d’atteindre son potentiel de développement physique, cognitif, langagier et socio-affectif. Selon l’OMS, la petite enfance correspond à la période allant du développement prénatal jusqu’à l’âge de huit ans. Cette période est très importante pour le développement de l’enfant et est aussi la base de son futur. Mais comment assurer le bon développement de l’enfant dans ses premières années de vie ? Pour y parvenir, il est nécessaire d’avoir des connaissances plus approfondies sur le développement de la petite enfance.

L’étude sur le développement de la petite enfance se fera par classe d’âge : de 0 à 2 ans, de 2 à 5 ans et de 5 à 8 ans. Chaque classe correspond à une enfance.

La première enfance : 0 à 2 ans.

Cette étape est la plus cruciale, car le nourrisson acquiert les bases de ses premières expériences de vie. De 0 à 24 mois, il développe une synchronisation des réflexes : tient sa tête et sourit à 3mois, première dentition et position assise à 6 mois, rampe et dit « ba » à 8 mois, commence à tenir debout à 9 mois et sera capable de faire ses premiers pas à 12 mois. Entre 18 à 24 mois, ce sera la phase du « non ». A 24 mois, l’enfant arrive à marcher tout seul et à devenir propre (ne fais pas pipi ou caca dans les couches). Cependant, certains nourrissons présentent quelques retards pour tous ces mouvements.
Concernant son alimentation, le nourrisson doit être nourri exclusivement au sein pendant les 6 premiers mois. Ensuite, on commence la diversification alimentaire qui se fasse du liquide au plus épais. A partir de 12 mois, il apprend à tenir une cuillère. Vers 18 mois, l’enfant peut manger et boire tout seul, mais maladroitement. Pour plus d’information : nosbambins.com

La deuxième enfance : 2 ans à 5 ans

Pendant cette période, l’enfant va commencer à imiter les faits et gestes des parents ainsi que les personnes qui sont autour de lui. Il sera capable de manger et de boire, de tenir une tasse ou de boire avec une paille. L’enfant commencera aussi à avoir de l’autonomie sur son hygiène, il sera capable de se laver les mains tout seul et essayera de prendre une douche sans l’aide d’un adulte. Ses mots deviennent compréhensibles et il commence à formuler ses demandes ou à refuser l’autorité parentale. A 3 ans, il peut entrer en garderie. L’enfant s’intègre à des groupes de personne autre que les membres de la famille. Les jeux et activités qu’il fera à l’école stimuleront son éveil. Le développement cognitif sera acquis à cette période, votre enfant cherchera constamment à comprendre ce qui se passe autour de lui. A 5 ans, il parle clairement et saura faire la différence entre le réel et l’imaginaire.

La troisième enfance : 5 ans à 8 ans

A cet âge, l’enfant commence à participer aux tâches domestiques. Il fera en sorte de plaire à ses parents en les aidant ou en ayant de bonnes notes à l’école. Son autonomie sur son hygiène se développe de plus en plus, il sera capable de se brosser les dents ou de se peigner les cheveux. L’enfant aura aussi le besoin d’avoir des amis et de passer du temps avec eux en les invitant à la maison ou en allant dormir chez eux. A partir de 6 ans, il peut réaliser des gestes plus complexes comme dessiner un arbre, une maison avec plus de précision. Pour sa communication, l’enfant arrive à s’exprimer correctement avec précision. Il peut aussi faire appel à son imagination pour raconter des histoires. Votre enfant est de plus en plus indépendant et saura se soumettre aux règles qu’on lui impose. C’est le bon moment pour lui inculquer de bonne habitude comme la politesse, le savoir-vivre et le respect d’autrui. A 8 ans, l’enfant se fait une image de lui et de son futur comme étant un être indépendant appartenant à une société.

Cas des enfants présentant des handicaps

Pour ces enfants, l’apprentissage ne suivra pas la cour normale. Certains seront en avance et d’autres un peu en retard. De plus, chaque enfant a son propre rythme de développement. Les enfants présentant des handicaps ont besoin de traitements spéciaux et certains doivent être suivis dans des centres plus spécialisés. Ils demandent plus de dépense et de temps venant des parents. La majorité des handicaps mentaux sont analphabètes à cause des systèmes éducatifs exclusifs. Donc, il appartient aux parents d’éduquer leurs enfants à la maison. Pour ceux qui ont un handicap physique, ils peuvent suivre le cursus scolaire, mais environ 5 % arriveront à avoir leurs diplômes. La marginalisation des enfants en situation de handicap les empêchant d’atteindre leurs potentiels de développement. On peut constater dans le monde que seul 1 % des adultes avec des handicaps ont un travail.

Le développement de la petite enfance est capital dans la vie d’un enfant. Il dépend des caractéristiques innées et acquises par l’enfant. L’influence qu’à la société sur la petite enfance va se refléter dans son avenir. Les parents jouent un grand rôle dans le développement de son enfant à travers l’accomplissement des droits de l’enfant : être nourrit, pouvoir jouer, habillements, etc. Le milieu de vie de l’enfant va aussi modeler sa façon de penser ainsi que son attitude face à la vie.